Comment présenter le départ de son entreprise au recruteur ?

  • Le recruteur cherche tous les critères lui permettant de faire son choix en connaissance de cause.

    Il cherche aussi à se rassurer que vous êtes bien le bon candidat, qu’il ne va pas commettre d’erreur en vous recrutant, qu’il ne prend pas trop de risque et enfin être sûr de votre capacité à intégrer l’entreprise.

  • Si le recruteur vous trouve cachotier, énigmatique ou que vous essayez d’éluder la question de votre départ de votre poste, vous allez le mettre mal à l’aise.

    Il se posera alors plus de questions qu’il n’est nécessaire sur vous. Il aura le sentiment que vous lui cachez quelque chose de grave. Il y aura trop de mystère, et, dans le doute, il préférera s’abstenir ! S’abstenir de vous recruter en l’occurrence !

  • Donc, donnez-lui quelques éclairages sur la séparation. Dites-lui de façon détachée et objective les raisons de ce départ.

    Ne vous présentez pas comme victime, le recruteur n’aura pas pitié de vous, mais ne présentez pas les choses sur un ton supérieur : « ils sont tous incompétents, j’ai décidé de partir » !

  • Trouvez le juste milieu et assumez : « j’ai fait une erreur d’appréciation », « je n’ai pas vu venir, je n’ai pas anticipé », je n’ai pas mis en place de plan d’action »… J’ai donc préféré repartir sur de nouvelles bases et votre offre m’a de suite inspiré…

    Cette façon de présenter les choses montrent une volonté d’évolution de votre part et n’incite pas le recruteur à penser qu’il y a des zones d’ombre.

Le fait de prendre du recul par rapport à votre ancien poste montre que vous êtes capable d’avoir une vision beaucoup plus professionnelle que le recruteur sera ravi de détecter chez vous !