Je postule pour un emploi : par courrier manuscrit ou par courriel ?

Bon à savoir :

  • Par courrier : les recruteurs reçoivent de moins en moins de courrier par la poste. Ils n’ont donc plus ou rarement l’occasion de décacheter une enveloppe. En revanche, ils croulent sous les emails qu’ils n’ont même plus le temps de lire ou de traiter. Il n’est donc pas inintéresant de casser la routine de votre interlocuteur en lui envoyant une candidature par la poste.

Ma lettre de motivation : manuscrite ou par traitement de texte ?

Bon à savoir :

  • Le seul point qui justifiait par le passé l’envoi d’une candidature manuscrite était le recours à la graphologie par les recruteurs. Il se trouve que cette technique d’approche de la personnalité, souvent décriée, est de moins en moins utilisée.

  • De plus les recruteurs sont ravis de ne plus avoir à perdre de temps dans le déchiffrage d’écritures souvent difficiles à lire.

  • Enfin, à l’heure des nouvelles technologies, il n’est pas inutile de montrer que vous vous adaptez au traitement de texte.

Je ne parle pas anglais !

Bon à savoir :

  • La maîtrise de la langue anglaise est de plus en plus demandée dans les offres d’emploi et la tendance n’est pas prête de s’inverser. De plus en plus d’entreprises internationales s’installent en France !

  • Il vous suffit de préparer votre entretien en anglais : quelques phrases de courtoisie pour montrer que vous êtes volontaire et ouvert. Ne craignez rien, le recruteur ne va vous demander de lui réciter la grammaire, les conjugaisons. Il veut juste vous entendre et s’assurer que vous ne faites pas de blocage à la langue.

  • Pensez à regarder des films en VO (version originale), faites comme les jeunes au lycée, engagez des correspondances avec des anglophones, plongez avec vos enfants dans leur cahier ou livre d’anglais, écoutez la radio en anglais dans votre voiture, écoutez des chansons en anglais. L’objectif est d’habituer votre oreille à la langue anglaise !

  • Enfin, pas de complexe !! Les anglais savent que leur langue est parlée par tout le monde sur la planète : des chinois, des arabes, des slaves etc…ils sont par conséquent habitués déjà à tout type d’accents différents et à entendre leur langue sous tous les sons de cloches !! Alors l’accent français ne leur rajoutera qu’un son de plus !

Changer souvent d’entreprise : un atout ou un frein pour ma carrière ?

Bon à savoir :

  • Si la stabilité professionnelle a plutôt tendance à rassurer les employeurs, elle devient sur le plan de l’employabilité contraignante si elle s’étend sur une période trop longue.

  • En effet, quand vient le moment de bouger pour une raison économique ou autre, le fait d’être resté trop longtemps dans une même entreprise ne donne pas un gage de votre faculté à vous adapter à un autre poste, un autre environnement de travail, d’autres collègues etc…Là vous risquez d’être déstabilisé !

  • Notre système de reconnaissance qui multiplie au fil du temps et incite peu au départ : primes d’ancienneté, congés payés supplémentaires ou autres avantages sociaux, n’a pas vocation à perdurer par ces temps de crise.

  • 85% du tissu économique français est composé de PME/PMI (petites et moyennes entreprises). Ces dernières ne savent pratiquement plus à six mois près de quoi sera fait leur bon de commande, en conséquence, elles seront tentées de recruter sur du court terme. Ce qui rendra le marché de l’emploi forcément parcellaire. Certains nomment cela la flexibilité. Il faudra s’attendre donc à ne plus faire carrière comme nos parents ou grands-parents.

Postuler alors qu’on ne remplit pas tous les critères ?

Bon à savoir :

  • L’idée est celle-ci :  » qui ne tente rien n’a rien  » ou alors,  » il faut semer pour récolter « , on tente quand même le coup, on ne sait jamais…

  • Il faut tout de même être vigilant sur la façon dont l’offre est rédigée et sur les termes qui sont utilisés pour décrire les compétences et les expériences recherchées… Surtout celles dont vous ne disposez pas !

  • Quand vous lisez des mots comme « souhaitable », « serait un plus », « apprécié » ou « idéalement » alors vous pouvez postuler sans aucun état d’âme puisque les critères mentionnés ne sont pas obligatoires.

  • En revanche, des mots comme « indispensable », « obligatoire », « requis » ou « rédhibitoire » doivent vous alerter et vous inciter à ne pas être candidat quand vous ne remplissez pas les conditions « exigées ».

  • Inutile de vous nourrir d’espoir quand vous savez pertinemment que vous ne correspondez pas au profil.